On voudrait tous être aimé d’un amour inconditionnel, l’union parfaite avec l’autre pour ne faire qu’un.
Mais en réalité, nous ne sommes pas en harmonie avec la seule personne la plus importante de notre Univers : Nous.
Comment espérer trouver à l’extérieur ce que vous ne trouvez déjà pas en vous-même.

Vous espérez de cet amour
qu’il vous guérisse,
qu’il aime tout de vous,
qu’il vous complète,
qu’il sache mieux que vous-même ce que vous voulez,
qu’il réponde intuitivement à vos attentes

mais vous vous ne vous aimez pas voire vous détestez,
vous ne vous pardonnez pas,
vous ne prenez pas soin de vous,
vous ne vous écoutez pas,
vous ne savez pas ce que vous voulez,
vous vous jugez sans arrêt …

Vous aimer en totalité, c‘est embraser tout ce que vous êtes avec ses parts d’ombres. Elles sont souvent révélées par vos confrontations avec les autres, qui ne sont que des miroirs. Vous devriez, au contraire, les remercier de vous offrir cette occasion de vous connaître et vous accepter chaque jour davantage.

Et quand vous avez un problème dans votre vie, soyez reconnaissant. Votre âme vous aime tellement qu’elle pointe du doigt vos blocages. Et vous avez dès lors une invitation, une opportunité pour lâcher, le laisser partir. Vous n’êtes jamais une victime.

Une fois que vous regardez en face cette part d’ombre que vous gardez caché ou refuser de reconnaître, elle s’évanouie car elle n’a plus de raison d’être. Et vous n’y êtes plus confronté et ne le retrouverez plus sur votre chemin.

Vous aimer, c’est aussi faire confiance à son intuition. N’écoutez que sa voix intérieure qui sait toute chose bonne pour votre expérience. C’est non seulement un précieux guide mais vous oriente vers ce que vous voulez. En effet, il est souvent plus aisé de savoir ce que vous ne voulez plus qu’identifier ce que vous désirez réellement.

S’aimer dans sa globalité, c‘est aussi reconnaître et accepter son ego que l’on diabolise souvent de nos jours. L’ego devient très vite égoïsme voire égocentrisme. Mais il est une part de nous à accepter aussi pour mieux le lâcher et non plus être sous son autorité.

Quand vous vous aimez de manière absolue et inconditionnelle, vous aimez les autres naturellement puisque vous les reconnaissez comme une part de vous-même. Vous êtes en harmonie avec l’UN-ivers.

S’aimer totalement c’est reconnaître « Dieu » et l’amour en chaque être. C’est être aimant envers tous puisqu’ils sont une même expression de Soi.

Si vous vous aimez dans votre UN-ité, vous êtes un Soleil pour les autres. Vous donnez sans condition. Vous n’êtes plus à quémander que l’Autre comble un manque que vous ne reconnaissez pas en Vous.

Vous devenez un Soleil qui rayonne, réchauffe, donne de la lumière sans rien altérer de ce qu’il Est. Il reste dans sa nature profonde, ne demande rien, il Est.

S’aimer, c’est prendre soin de soi, se respecter, écouter ses besoins et sa suivre sa voix et voie intérieures.

Pour vous aimer Vous,
commencez par faire la paix avec votre corps. Votre corps, via l’incarnation, est l’instrument par lequel vous êtes arrivés sur terre. Il est votre véhicule pour vivre cette expérience de la Vie.

Pourquoi le corps ? parce qu’il est souvent l’objet de focalisation et de concentration, si vous n’êtes pas en harmonie avec vous-même, de ce que vous n’aimez pas chez vous. Il est le lien qui vous relie à l’extérieur.

C’est aussi la voie de conséquence d’un mauvais rapport à soi et d’un manque de confiance en soi.

Et ce rapport au corps n’est pas seulement une notion de kilos en trop ou en moins.

Et l'harmonie à Soi commence aussi par une belle assiette

A suivre …